Synthèse du livre « Les créatifs culturels en France » Association pour la Biodiversité Culturelle - Editions Yves Michel - 2007

Une étude américaine publiée en 2000

La typologie de « créatifs culturels » a été révélée par une étude américaine de Paul H.Ray (sociologue, travaille depuis fin des années 1980 sur l’évolution des sociétés) et Sherry Anderson (psychologue et spécialiste des mouvements féministes – a écrit « la face féminine de Dieu, Editions de l’Homme, 2002) publiée à New-York en 2000, après plusieurs années d’investigations de terrain et d’enquêtes d’opinion (« L’émergence des créatifs culturels », ed. Yves Michel, 2001). Les créatifs culturels représentaient 24% de la population américaine. Ils présentent la principale caractéristique d’être tournés de façon concomitante vers les 4 dimensions suivantes : - l’écologie, - les valeurs féminines, - l’implication sociale, - le développement psycho spirituel. La concomitance est un facteur important dans la définition de cette population émergente.

Une étude européenne publiée en 2007

Cette étude américaine a été suivie par une étude européenne lancée en 2003 par Ervin Laszlo et son club de Budapest. En France, c’est l’Association pour la biodiversité culturelle (A.B.C.), créée en 1998, qui a servi de support pour mener à bien ce travail en France. Jean-Pierre Worms (sociologue) a supervisé ce travail en prenant un échantillon de 1.115 personnes.

De nouvelles orientations culturelles dans la société

Jean-Pïerre Worms a identifié, dans la société, les nouvelles orientations culturelles suivantes :

- la valorisation croissante du « développement personnel » et l’intérêt pour toutes les démarches et tous les outils d’aide à l’autoproduction de soi,

- un recentrage de ses priorités sur l’être plutôt que sur le paraître ou l’avoir,

- un recul, voire une méfiance et un rejet à l’égard de toute structure ou institution assignant de l’extérieur à l’individu son mode de pensée, de vie et de comportement social, et notamment les églises et les partis politiques,

- plus particulièrement, la reconquête de son autonomie dans la gestion de sa santé, dans l’éducation de ses enfants et, plus généralement dans ses modes de vie et de consommation, notamment alimentaire,

- la recherche d’un rapport aux autres et d’une sociabilité fondés sur la reconnaissance mutuelle et la valorisation de la diversité des identitées ; notamment, la valorisation des femmes dans la société, mais également la valorisation de la diversité des cultures et de l’apport des autres cultures dans la construction d’une société muticulturelle,

- la valorisation des solidarités de proximité, mais également à l’échelle de la planète, la lutte contre les inégalités et pour un meilleur partage des richesses,

- le souci d’un vivre ensemble plus harmonieux, de la paix, et de l’avenir de la « maison commune », l’engagement écologique et pour le développement durable.

Ce qui caractérise les créatifs culturels

La France compte une proportion de 17% de créatifs culturels dont à 64% de femmes.

Les créatifs culturels pensent globalement et agissent localement autour de 6 pôles de valeurs :

- l’écologie et le développement durable : le bio, la consomm’action et les médecines douces

- Le rôle des femmes dans la société : la véritable place des femmes dans notre société, la reconnaissance des valeurs féminines, coopération et préoccupation par rapport à la violence

- être, avoir et paraître : l’importance de l’être par rapport à l’avoir et au paraître

- le développement personnel : la connaissance de soi et l’ouverture aux autres, la dimension spirituelle

- l’enjeu sociétal : l’implication individuelle et solidaire dans la société, le social avec une dimension locale,

- l’ouverture multiculturelle : le respect des différences, le muticulturel.

Le détail des 6 dimensions des créatifs culturels

Ecologie Le développement de la consommation responsable ; la prise de conscience de la crise climatique et énergétique ; l’émergence de la responsabilité sociale et environnementale des entreprises, des collectivités locales et des adminsitrations.

Place du féminin Le souci de la parité femmes / hommes dans la représentation politique ; la prise de responsabilité des femmes dans l’entreprise, la volonté de rendre visible le problème des violences conjugales.

Etre plutôt que paraître et avoir La diffusion du concept de décroissance et de la critique de la société de consommation ; le refus d’un modèle de société fondé sur la compétition, l’argent, la célébrité, et le pouvoir sur autrui.

Développement personnel et spiritualité La hausse de la pratique des arts martiaux et des disciplines de bien-être ; le succès des magazines et des stages traitant de dévloppement personnel et de psychologie, la demande de spiritualité, malgré la déchristianisation.

Implication sociétale L’augmentation du nombre de créations d’associations et d’engagements bénévoles, (8 millions de bénévoles dans les années 90, 12 millions en 2006), la multiplication de petits groupes de militants, constitués pour des causes précises.

Ouverture multi-culturelle La lutte contre la discrimination à l’embauche et au logement des personnes issues de l’immigration, la hausse des mariages mixtes, le succès des musiques du monde.

En résumé, les créatifs culturels…

- sont pour l’écologie et le développement durable,

- reconnaissent l’importance du rôle des femmes dans la société,

- sont dans l’être davantage que dans l’avoir et le paraître,

- sont pour la connaissance de soi et ont une sensibilité pour ce qui touche la spiritualité,

- sont ouverts sur le monde,

- sont défavorables au développement économique à tout prix et s’impliquent au niveau collectif.

Et selon les auteurs, les créatifs cultuels essaiment avec d’autres manières de vivre, et sont certainement à la pointe du changement sociétal.

Selon Vincent David, un des auteurs du livre, Martin Luther King aurait sans doute soutenu ce mouvement des créatifs culturels « Nous devons apprendre à vivre ensemble comme des frères ou périr ensemble comme des idiots ».

NB : Le livre contient de nombreuses références sur le développement durable.

JMC