Les architectes diplômés des CAUE sont interdits de maitrise d'oeuvre selon les statuts types spécifiques aux CAUE (décret en Conseil d'Etat). Cette mesure déontologique doit garantir la neutralité de leurs interventions à l'interface qualitative (exclusivement) entre le rôle du maitre d'oeuvre (architectes et ingénieurs) et celui des maîtres d'ouvrage privés et publics.

Ce rôle ne peut être confondu avec aucun des modes d'exercice de la profession d'architecte.

La mission du CAUE est d'accompagner le maitre d'ouvrage dans sa responsabilité propre tant en marchés privés que publics. En tant que service public, le CAUE est seul à jouer ce rôle du fait de la déontologie particulière que lui a conféré la loi.

L'inscription à l'Ordre des architectes diplômés des CAUE est néanmoins possible lorsqu'ils sont amenés à exercer au titre d'une activité privée, et ce, en dehors du secteur de leur intervention pour le CAUE (Statuts Types) ou simplement s'ils souhaitent porter le titre. Néanmoins l'ambiguité qui en découle n'est pas souhaitable pour la lisibilité de deux professions très différentes.
La non inscription à l'Ordre des architecte diplômés salariés d'un CAUE est gage, d'une part de leur indépendance vis à vis de la profession d'Architecte, et d'autre part des attentes du maitre d'ouvrage à qui ils prêtent l'expertise qui lui manque.
Pour ce qui est des marchés publics par exemple, le rôle du client maitre d'ouvrage est de définir ses besoins au regard d'un budget en cohérence avec son cahier des charges. Il est seul maître dans l'arbitrage des choix, et particulièrement de leurs conséquences économiques.
Le rôle de l'Architecte maitre d'oeuvre est ensuite de faire des propositions dans ce sens.

De nombreux architectes salariés d'agences ne sont pas inscrits à l'Ordre. Seuls les gérants le sont, voire seule leur société l'est, car cette inscription est liée à la vérification des droits à assurance. Aucun CAUE n'est donc inscrit à l'Ordre des Architectes, par principe, car les CAUE ne sont pas des agences d'architecture et encore moins des bureaux d'études, dénomination "fourre-tout" sauf lorsque que le domaine d'ingénierie est précisé.

La signature d'un architecte n'est donc pas seulement celle de l'auteur d'une éventuelle oeuvre, mais engage d'abord une responsabilité de gérant d'entreprise d'architecture. Voir le tableau de l'Ordre des architectes : en faisant une recherche par commune dans le premier annuaire, il est possible de voir l'ensemble des architectes actuellement habilités à déposer un permis de construire
Le 2e annuaire donne les architectes diplômés, inscrits à l'Ordre pour avoir le droit de porter le titre d'Architecte seulement.Toute personne, même diplômée, qui n'y est pas inscrite, n'a pas le droit de porter le titre d' "Architecte".

Une habilitation particulière doit être obtenue au niveau de la formation initiale pour pouvoir déposer un permis de construire et donc faire de la maîtrise d'oeuvre (de la conception et éventuellement jusqu'à la réalisation): l'Habilitation à exercer la Maitrise d'Oeuvre en son Nom Propre - HMONP

Un salarié de CAUE n'est pas un chef d'agence. Son statut l'assimile à un fonctionnaire sans en avoir les avantages. Exclut de maitrise d'oeuvre, il assume un rôle original propre aux CAUE.
Le recours aux CAUE nécessite d'adhérer a une démarche qualitative.

Des structures du type CAUE, qui ont le rôle d'expliciter et de promouvoir le qualitatif dans l'émergence du cadre de vie, existent en Europe: en Italie notamment.

En France des Unions Régionales (URCAUE) tel que l'URCAUE de Lorraine, existent. Une seule union régionale est actuellement créée pour tout le Grand Est.

Voir l'article du Moniteur